365719072111810
top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurL'Éco des champs

Femmes en agriculture : briser les stéréotypes et cultiver l'avenir!



Depuis plusieurs décennies, les femmes prennent une place de plus en plus importante dans le domaine de l'agriculture au Québec. Bien qu'elles soient présentes depuis longtemps dans ce milieu, elles ont dû faire face à de nombreux défis pour obtenir la reconnaissance qu'elles méritent.


Dans cet article, nous allons retracer l'histoire des femmes en agriculture au Québec, parler de leur situation actuelle, et partager mon expérience personnelle.

Histoire des femmes en agriculture au Québec



Au Québec, les femmes ont toujours été présentes dans le domaine agricole. Dès les débuts de la colonisation, elles ont participé aux travaux de la ferme et ont contribué à la survie de leur famille. Toutefois, leur contribution était souvent ignorée et leur rôle était souvent relégué à celui d'assistante du fermier. Ce n'est qu'au cours du 20ème siècle que les femmes ont commencé à prendre une place plus importante dans l'agriculture. Dans les années 1950, les femmes ont commencé à travailler dans les bureaux d'agriculture et à occuper des postes de secrétaires et de techniciennes. Puis, dans les années 1960, elles ont commencé à s'impliquer davantage dans les travaux de la ferme et à prendre des décisions importantes en matière de production. Cependant, elles étaient encore souvent sous-représentées dans les organisations agricoles et leurs contributions étaient souvent minimisées.

Situation actuelle des femmes en agriculture au Québec



Aujourd'hui, les femmes représentent environ un tiers des agriculteurs au Québec, mais leur rôle et leur contribution sont de plus en plus reconnus. Selon les données du recensement de l'agriculture de 2016, il y avait 20 820 femmes dans le domaine agricole au Québec, soit une augmentation de 16 % par rapport à 2011. Les femmes sont particulièrement présentes dans les productions spécialisées telles que les petits fruits, les légumes et les fleurs. Toutefois, malgré ces avancées, les femmes en agriculture continuent de faire face à des défis importants. Elles sont souvent confrontées à des préjugés et à des stéréotypes de genre qui les empêchent d'être prises au sérieux. Elles ont également des difficultés à accéder aux financements et aux formations, ce qui peut limiter leur capacité à développer leur entreprise agricole.

Mon expérience personnelle en tant que femme agricultrice

Je suis une femme qui a travaillé comme enseignante au secondaire pendant 15 ans. J'ai adoré mon travail mais j'ai toujours eu une passion pour l'agriculture et le maraîchage en particulier.


Cependant, je suis issue d'une famille qui n'avait aucune expérience dans ce domaine et à l'époque, je n'avais pas accès à suffisamment d'informations sur les formations et les opportunités disponibles pour moi.


Malgré cela, j'ai continué à nourrir cette passion en gardant un œil attentif sur l'industrie agricole au Québec. Finalement, j'ai eu l'opportunité de m'impliquer dans un projet agricole qui correspondait à mes valeurs et qui m'a permis de concrétiser mon rêve de travailler dans le domaine du maraîchage.


Je suis convaincue que de nombreuses femmes comme moi ont été découragées de poursuivre leur passion pour l'agriculture en raison d'un manque d'informations ou d'une perception erronée de la place des femmes dans ce secteur.


Je souhaite encourager toutes les femmes passionnées par l'agriculture à ne pas hésiter à s'informer sur les opportunités et les formations disponibles pour elles. Nous avons un rôle crucial à jouer dans l'industrie agricole du Québec et nous devons nous encourager mutuellement à nous lancer dans ce domaine.

Je suis fière de constater que les femmes sont de plus en plus présentes dans les coopératives agricoles, représentant maintenant près de 50% de la population active. Cela montre que nous sommes en train de faire des progrès pour éliminer les barrières qui ont longtemps empêché les femmes de s'engager dans l'agriculture.

Je vous encourage également à vous regrouper et à collaborer avec d'autres femmes (et hommes!) travaillant dans l'agriculture. En travaillant ensemble et en nous soutenant mutuellement, nous pouvons continuer à briser les stéréotypes de genre et à faire progresser l'industrie agricole.

Enfin, je vous encourage à suivre votre cœur et à poursuivre votre passion pour l'agriculture, quelles que soient les difficultés que vous pourriez rencontrer en chemin. Nous avons besoin de plus de femmes dans ce domaine pour apporter une vision différente et complémentaire à l'agriculture du Québec.






57 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page