365719072111810
top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurL'Éco des champs

La folle aux chiens

J'ai un grave problème, vraiment terrible.

Je suis abonné à 200 pages d'adoption d'animaux, et plusieurs fois par jour, je ne peux m'empêcher de montrer un candidat potentiel à mon conjoint et mes enfants en disant : "Regardez, il a besoin d'une famille, il serait tellement bien chez nous, non ?".


Heureusement pour notre équilibre familial et la salubrité générale de la maison, mes humains préférés sont plus raisonnables que moi et se font un plaisir de me rappeler que nous avons atteint notre limite en termes d'animaux de compagnie.

C'est assez cocasse de constater que ce sont mes propres enfants qui me freinent dans ma folle passion pour les animaux en me disant "stop maman, notre maison est déjà pleine à craquer, pas besoin d'en ajouter d'autres !".

C'est moi qui leur ai transmis l'amour des animaux, mais apparemment ils ont développé un certain sens de la mesure que je n'ai pas !


Il faut dire que suis une amoureuse des bêtes depuis toujours. Quand j'étais gamine, je passais mes journées à traquer tout ce qui bougeait dans les ruelles pour le ramener à la maison, au grand désespoir de mes parents.


Je me disais souvent : "Quand je serai grande, j'aurai une une meute d'au moins 20 chiens". Heureusement, mes enfants et mon conjoint me gardent les pieds sur terre, et je suis maintenant comblée avec nos trois adorables chiennes et notre basse-cour de 70 poules (bien que j'ai hâte que nous ayons terminé les installations du parc animalier pour pouvoir ajouter quelques cochons et chèvres à notre belle ménagerie).

Il est fascinant de constater à quel point nos chiens ont un impact positif sur notre vie de famille, tant sur le plan de la santé mentale que physique. Je vous présente notre famille canine à la Ferme Éco des Champs:



D'abord, Ficelle, notre Boxer mixte, est un véritable rayon de soleil dans nos vies. Toujours partante pour jouer et se balader, elle ne laisse jamais la pluie ou le mauvais temps l'arrêter. Elle peut être un peu (trop?) protectrice avec les étrangers, mais cela ne fait que renforcer notre lien avec elle, car nous savons qu'elle fera toujours passer sa famille avant tout.

Malgré ses besoins spéciaux et son anxiété, elle est dotée d'une sensibilité hors du commun et d'une capacité incroyable à prendre soin de sa famille humaine. Lorsque les enfants sont malades, elle passe des heures à leurs côtés, et elle sait instinctivement quand l'un d'entre eux a du chagrin.



Ensuite, il y a Charlotte, notre Berger Australien mixte dont nous ne connaissons pas l'âge exact car elle aurait eu plusieurs familles avant nous. Nos enfants l'appellent affectueusement la guidoune nationale, en référence à son affection pour tout le monde! C'est une chienne beaucoup plus calme qui adore se faire flatter pendant des heures. Elle est le membre le plus affectueux de notre famille, toujours prête à se blottir contre nous et à nous réconforter. Charlotte est devenue la mascotte de la ferme et accueille les visiteurs avec bonheur.



Et enfin, notre petite vieille Charlie, âgée de plus de 18 ans et qui n'a plus toutes ses dents, mais qui est toujours pleine d'amour. Avec l'âge, elle est devenue un peu particulière, mais elle nous rappelle constamment l'importance de la patience et de l'empathie (surtout lorsqu'il faut ramasser ses "petits cadeaux" quotidiens dans la maison).


Elle est maintenant en perte d'autonomie, mais toujours aussi gourmande! Je la suspecte même de faire semblant d'être sourde lorsqu'on l'appelle, puisqu'elle entend très bien le son de l'ouverture de sa boîte de nourriture.


Il est clair que nos chiens occupent une place centrale dans notre famille. Nous ne pouvons pas imaginer notre vie sans eux. En plus de nous offrir leur amour inconditionnel, les chiens peuvent également avoir des effets positifs sur notre bien-être physique et mental.

Des études scientifiques ont montré que la simple présence d'un chien peut réduire le stress, abaisser la tension artérielle et augmenter la production d'ocytocine, une hormone associée au bonheur et à la relaxation. Les propriétaires de chiens ont également tendance à faire plus d'exercice, à socialiser plus et à être plus actifs dans leur communauté.

En outre, les statistiques montrent que les propriétaires d'animaux domestiques, y compris les chiens, ont des taux de dépression et d'anxiété plus faibles et sont moins susceptibles de souffrir d'isolement social.


Cela étant dit, bien que je sois une grande fan des chiens et que j'adore plaisanter sur mon amour pour eux, je suis consciente que l'adoption d'un animal de compagnie est une décision cruciale qui ne doit pas être prise à la légère.


Il est essentiel de réfléchir sérieusement à cette étape avant de se lancer. Il convient de se poser les bonnes questions, telles que le temps et les ressources que vous êtes prêt à consacrer à votre animal, la taille de votre maison et votre style de vie. Il est également important de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque race de chien et d'être prêt à assumer les responsabilités qui en découlent.


Adopter un chien est une décision qui peut changer votre vie et celle de votre famille, donc il est important de faire un choix éclairé.










135 vues0 commentaire
bottom of page